Transitions écologiques et sociétales du secteur culturel

Code UE : CCE240

  • Cours
  • 6 crédits
  • Volume horaire de référence
    (+ ou - 10%) : 50 heures

Responsable(s)

Lucie MARINIER

Public, conditions d’accès et prérequis


L'inscription à l'UE est libre à la carte sans candidature préalable sur le site du Cnam Paris jusqu’au 20 juillet et à partir du 1er septembre
Cette UE est également proposée dans le cadre du certificat de spécialisation d’ingénierie de la culture et de la création CS11400A.
 Le certificat est composé de cinq Unités d'Enseignement (UE)  :
  • toute l'année UE CCE112 construire un projet artistique, travailler avec les artistes méthodologie de projet le mercredi soir/ 12 séances par an
  • au premier semestre UE CCE240 transitions écologiques et sociales du secteur culturel le lundi soir, UE CE115 mutations numériques et d'innovation du secteur culturel le jeudi soir et DSN01initiation à la recherche en art design et création le mercredi matin
  • au second semestre UE CCE114 culture et espaces publics, nouveaux lieux culturels le lundi soir
L’obtention du certificat complet implique de s'inscrire et de valider 4 des 5 UE, sans limite de temps, l'étalement est donc possible sur plusieurs années (une fois votre candidature validée votre place est garantie dans les UE). Pour faire valider votre inscription au certificat par Lucie Marinier, titulaire de la chaire d’ingénierie de la culture et de la création et des responsables des UE envoyez votre candidature comprenant CV et texte de motivations (2000 signes maximum en précisant les UE a priori privilégiées) uniquement par mail à l'adresse ingenierie-culture@lecnam.net avant le 15 septembre pour les UE sur l'année et du 1er semestre. Les candidatures seront retenues au fil de l’eau en tenant compte de leur date d'arrivée. Pour les UE du second semestre, les candidats pourront déposer leur candidature jusqu'au 1er février. 
Cette UE et le certificat s’adresse en priorité aux apprenant ayant un niveau de formation bac+4 ou un diplôme équivalent (master 1 des champs de la culture, diplômes supérieurs d'arts appliqués, ou tout autre Master 1, notamment de géographie, urbanisme, droit, développement durable, développement territorial…) et/ou avec une expérience professionnelle équivalente pour : 
  • Toute personne travaillant ou souhaitant travailler dans le secteur culturel et artistique : structure patrimoniales, muséales comme de création, notamment en production, commissariat, administration, scénographie
  • Toute personne travaillant ou souhaitant travailler pour des structures de subventionnement ou de financement d’actions culturelles artistiques (Ministères en direction centrale ou déconcentrée, établissement public, directions de collectivités territoriales, fondations, structures de l’économie sociale et solidaire, réseau associatif, réseau/organisme/fédération professionnelle des secteurs de la culture et de la création…)
  • Artistes et créateurs (plasticiens, acteurs du spectacle vivant, du cinéma, de l’audiovisuel, designers, métiers d’art, scénographes,….)

Objectifs pédagogiques

La culture et la création sont en première ligne de la mutation indispensable en matière d’éco responsabilité. D’abord parce que ce champ utilise des ressources. Ensuite parce que les artistes et les créateurs portent intrinsèquement la responsabilité de la création d’un nouveau discours, d’un nouvel espace symbolique (Bruno Latour, Paul Ardenne) pour traduire les transitions, qu’il s’agisse de la question écologique ou d’autres enjeux de société. Le secteur prend, dans toutes ses composantes, progressivement conscience du fait que la question écologique est un phénomène culturel et artistique majeur.
Cette UE traite des enjeux artistique en lien avec la question écologique et de l’éco responsabilité dans le champ de la culture et de la création. Elle ouvre plus largement sur l’application au secteur de l’art, de la culture, du patrimoine et de la création des principes du développement soutenable (au sens des 17 objectifs de développement durable des nations unies).
Il s’agit de familiariser les auditeurs et auditrices aux différentes approches et pratiques en la matière dans le secteur de la culture.
L’UE vise à développer les compétences des élèves en matière d’éco-conception des projets culturels mais aussi à appréhender la façon dont les artistes et les créateurs intègrent les mutations écologiques, sociales et culturelles (participation et diversité notamment) dans leurs démarches et dans leurs œuvres.
Elle a pour ambition de fournir des compétences pour la construction de projets globaux de développement durable au sein des lieux et projets culturels : outils de diagnostics, de conception, de gouvernance, d’évaluation, connaissances des leviers mais aussi des freins techniques, économiques, juridiques. A l’issue de la formation les apprenants seront en mesure de formaliser, participer à, coordonner et évaluer des projets de transition écologique dans toutes leurs dimensions.
 
 
 

Compétences visées

  • Connaître les enjeux des rapports entre culture, art et écologie : éléments historiques, exemples
  • Maîriser les termes et les champs de la soutenabilité (crise climatique, limites planétaires, écologie profonde, anthropocène, zone critique...) et de l’éco-responsabilité dans le champ de la culture: économie circulaire (scénographies, aménagement des lieux culturels), éco-conception (expositions, outils de médiation), analyse du cycle de vie, RSE (intégration des objectifs du développement durable dans le projet culturel artistique et scientifique), design circulaire (projet culturel de territoire)…
  • avoir un paerçu de l’art écologique, l’art à l’ère de l’anthropocène
  • maîtrise des méthodologies et pistes pour construire une programmation culturelle en lien avec la thématique écologique et construire un projet en direction et avec les publics sur ces sujets. 
  • disposer de sessources et méthodologies pour construire une démarche d’économie circulaire?et d’éco responsabilité dans le champ de la culture : gouvernance, évolution des métiers et intégration des fonctions et missions, projets d’établissements culturels.
  • connaître les outils d’économie circulaire et d’éco-responsabilité dans le champ de la culture: labels, normes, contraintes réglementaires (droits d’auteurs, certifications), éco conception des spectacles et des expositions, politique d’achat et de contrats, gestion des déchets et réemploi (scénographies), gestion bâtimentaire (problématiques climatiques et conservation des œuvres), sobriété numérique (contenus culturels et displays de médiation) bilan carbone des projets culturels et analyse du cycle de vie …
 

Contenu

  • Les rapports entre culture, art et écologie : éléments historiques, exemples
  • Les termes et les champs de la soutenabilité (crise climatique, limites planétaires, écologie profonde, anthropocène, zone critique...) et de l’éco-responsabilité dans le champ de la culture: économie circulaire (scénographies, aménagement des lieux culturels), éco-conception (expositions, outils de médiation), analyse du cycle de vie, RSE (intégration des objectifs du développement durable dans le projet culturel artistique et scientifique), design circulaire (projet culturel de territoire)…
  • L’art écologique, l’art à l’ère de l’anthropocène
  • méthodologies et pistes pour construire une programmation culturelle en lien avec la thématique écologique et construire un projet en direction et avec les publics sur ces sujets. 
  • Ressources et méthodologies pour construire une démarche d’économie circulaire?et d’éco responsabilité dans le champ de la culture : gouvernance, évolution des métiers et intégration des fonctions et missions, projets d’établissements culturels.
  • Outils d’économie circulaire et d’éco-responsabilité dans le champ de la culture: labels, normes, contraintes réglementaires (droits d’auteurs, certifications), éco conception des spectacles et des expositions, politique d’achat et de contrats, gestion des déchets et réemploi (scénographies), gestion bâtimentaire (problématiques climatiques et conservation des œuvres), sobriété numérique (contenus culturels et displays de médiation) bilan carbone des projets culturels et analyse du cycle de vie …
Les séances alterneront entre présentations et discussions de ressources, et présentations et discussions de cas réels, avec des interventions d’académiques et de praticien·ne·s. Un contenu en ligne spécifique sera également proposé (ressources bibliographique, interviews, outils méthodologiques…). Au moins une visite de lieu culturel sera programmée
Elle est proposée en présentiel au centre CNAM Paris (plus de renseignements inscriptions tarifs et horaires cnam-paris.fr)
Les séances auront lieux en soirée (le lundi de fin septembre à fin janvier) et quelques samedi.

Modalité d'évaluation

dossier/présentation d'un cas art/culture et écologie en groupe

Bibliographie

  • ARDENNE Paul : Un art écologique. Création plasticienne et anthropocène, postface de Bernard Stiegler, La Muette, Le bord de l’eau, Lormont, 2018
  • CHAUMIER, Serge, PORCEDDA Aude : Musées et développement durable, La Documentation Française, coll. Musées Mondes, Paris 2011
  • LATOUR Bruno : « comment les arts peuvent-ils nous aider à réagir à la crise politique et climatique » L’Observatoire, la revue des politiques culturelles, n°57, 2021
  • MARINIER Lucie, dir : Développer l’économie circulaire dans les lieux et équipements culturels parisiens, Ville de Paris, 2020, https://www.paris.fr/pages/une-boite-a-outils-pour-developper-l-economie-circulaire-dans-la-culture-16702
  • PETIT, Olivier et PORCEDDA, Aude : « Culture et développement durable, vers quel ordre social, quelques éléments d’introduction » in Développement durable et territoires, Vol. 2, n° 2, Mai 2011, https://doaj.org/article/a7aea9f36f48475a8708166b4a4375e1 https://journals.openedition.org/developpementdurable/8917
  • RAMADE Bénédicte : « L’art écologique aux prises avec ses stéréotypes », Perspective, 1/2015
  • SERMON Julie : Morts ou vifs, pour une écologie des arts vivants, B42, 2021
  • OCIM, ICOM : L’éco-conception des expositions, 2012 https://doi.org/10.4000/ocim.1028

Cette UE apparaît dans les diplômes et certificats suivants

Contact

EPN16 - Ingénierie culture et création
2 rue Conté
75003 Paris
Tel :01 58 80 87 57
Cindy Roche

Voir le calendrier, le tarif, les conditions d'accessibilité et les modalités d'inscription dans le(s) centre(s) d'enseignement qui propose(nt) cette formation.

UE

    • Paris
      • Centre Cnam Paris
        • 2023-2024 1er semestre : Présentiel soir ou samedi